1ère recette : Etudiez dans le détail la position des aiguilles sur le rameau :       

L’épicéa a les aiguilles disposées en spirale tout autour des rameaux, de sorte qu’on dirait un goupillon pour nettoyer les bouteilles.
Par contre le rameau de sapin a les aiguilles disposées presque à plat sur 2 rangs de chaque côté de la tige, si bien qu’on jugerait être en présence d’un peigne double, d’où d’ailleurs le nom de l’arbre : sapin pectiné (pectiné vient du mot peigne).

Autrement dit: rameau d’épicéa rond comme une queue de renard
Rameau de sapin : plat comme une queue de castor.

2ème recette : Observez ce qui se passe quand par malheur on arrache une aiguille

Chez l’épicéa, chose curieuse lorsque l’on arrache une aiguille, cette dernière emporte avec elle  un petit morceau d’écorce en guise de souvenir.
Chez le sapin l’aiguille se détache proprement. Aucun lambeau d’écorce n’y reste collé.

3ème recette : Regardez la couleur des aiguilles :

Celle de l’épicéa est uniformément verte sur les deux faces. Celle du sapin est verte dessus mais dessous on observe 2 lignes blanches.

4ème recette : la « piqure de rappel » : 

 L’aiguille de l’épicéa a une extrémité relativement piquante alors que celle du sapin ne pique pas du tout.

5ème recette : observez l’écorce (cette recette ne s’applique qu’aux jeunes arbres)

L’écorce du jeune épicéa est couverte d’écaille, couleur du tronc : brun rouge (d’où le nom de sapin rouge » qui est parfois donné à l’épicéa).
L’écorce du jeune sapin pectiné est bien lisse. Couleur du tronc blanc argenté (d’où le nom de « sapin blanc » parfois donné au sapin pectiné).

6ème recette : Etudiez la silhouette d’un vieil arbre :

De loin l’épicéa se reconnaît à la fière allure de sa silhouette, très géométrique, elle forme un cône ; sa cime très aiguë pointe vers le ciel.
La silhouette du sapin en vieillissant (passé 100 ans) a tendance à s’étaler et à s’aplatir tristement. On dit que le sapin « forme la table »

7ème recette : observez les cônes :

Ceux de l’épicéa sont orientés vers le bas (épicéa rimant avec « tête en bas »)
Tandis que chez le sapin, ses cônes sont fièrement dressés à la verticale sur la branche telle une « bougie de sapin de noël ».
Mais alors qu’avez-vous vraiment décoré dans votre salon ? un sapin ou un épicéa ?

Pour me suivre et partager mes actus :