On pourrait commencer par un mammifère qui occupe grottes et lieux sombres ? On en dénombre 26 espèces différentes rien qu’en France il a la curieuse habitude de dormir la tête en bas : j’ai nommé la Chauve-souris. Elle s’endort en hiver pour une durée plus ou moins longue !…

Mais il en existe d’autre : Ils se sont d’ailleurs rendus célèbre par leur proverbiale ardeur au travail dès qu’arrive la mauvaise saison. Il s’agit de la Marmotte et du Loir.

Il ne faudrait d’ailleurs pas oublier un cousin du Loir, souvent confondu avec celui-ci : Le Lérot, alias le Loir des greniers.

Autre « raton-dormeur » : le Muscardin, sorte d’élégante petite souris vêtue d’or fin. Il es assez courant dans les haies et les lisières.

Quant au Hérisson, il s’endort aussi en hiver mais dès que la température baisse un peu trop, cette brave bête se réveille. Il tâche de se dégourdir un peu les pattes, afin d’éviter un coup de gel qui risquerait de lui être fatal…

Enfin 2 autres mammifères passent eux aussi une grande partie de l’hiver au fond de leur trou, sans sortir. Ils vivent uniquement sur leur graisse mais sans toutefois tomber en léthargie. Il s’agit de Sa Majesté l’Ours et du Blaireau.

Le saviez-vous ?

Le sommeil hivernal est une astuce inventée par la Nature. Pour venir en aide à ceux qui ont bien du mal à trouver leur nourriture durant la morte saison. Une des caractéristiques de ce sommeil est en effet une baisse assez forte de la température interne du corps du dormeur…

Un peu comme un poêle qui se serait mis au ralenti et qui, par conséquent, n’aurait pas besoin d’être rechargé pendant des mois…

Pour me suivre et partager mes actus :